www.acad.jobs : academic jobs worldwide – and the best jobs in industry
                
     
Position: Assistant-ingénieur en biologie cellulaire (h/f)
Institution: Centre national de la recherche scientifique
Location: France
Duties: Maintenance de lignées cellulaires humaines et de lignées du nématode en culture, ainsi que leurs commande, réception, entretien et congélation; Génération de lignées humaines avec marquages fluorescents des structures d’intérêt (par transfection transitoire en particulier); purification et manipulations simples des constructions correspondantes; croisement de lignées du nématode; Validation de lignées par approches de séquençage et de biologie moléculaire; Réalisation de perturbations génétiques (par ex. ARNi, surexpression); Réalisation d’acquisitions de films et d’images de divisions cellulaires par microscopie de fluorescence; Participation à la traçabilité et à la transmission/communication des données et des protocoles expérimentaux à l’ensemble des membres de l’équipe; Mise en oeuvre des règles de sécurité et des bonnes pratiques de laboratoire, et contribution à former à celles-ci les étudiants en stage ou en thèse dans l’équipe; se tenir informé(e) de leurs évolutions; Collecter, consigner et analyser des données (en particulier avec l’utilisation d’outils logiciels développés dans l’équipe, après y avoir été formé par l’équipe); mettre en forme et présenter les résultats; Suivre les évolutions techniques et la bibliographie relatives à ses travaux
Requirements: Avoir de solides compétences théoriques et pratiques en techniques de culture cellulaire et de génération de lignées humaines avec expression de marquages fluorescents; Avoir de l’expérience en biologie moléculaire et cellulaire, en particulier concernant les transfections de lignées cellulaires et les perturbations génétiques par ARN interférant; Avoir une expérience avérée en microscopie de fluorescence; Être capable de travailler de manière collaborative au sein d'une équipe de recherche; transmettre des savoir-faire techniques; rédiger des procédures techniques et des notices d'utilisation; Avoir de solides compétences en matière d'organisation et de communication, y compris la capacité de s'exprimer en anglais; Avoir une maitrise des règles d’hygiène et sécurité relatives à l’activité; Avoir des connaissances de base en informatique et outils bureautiques; Une expérience préalable dans l’étude de la division cellulaire ou des microtubules sera considérée de manière très favorable sans être obligatoire; Des expériences en analyses d’images et de données, et d’utilisation du modèle du nématode seront vues favorablement sans être obligatoires; Avoir de l’intérêt pour la biophysique et les approches interdisciplinaires sera considéré favorablement
   
Text: En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. ( En savoir plus ) CNRS - Portail emploi recrutement Centre National de la Recherche Scientifique CNRS Les annuaires de l'organisme Mots-clefs CNRS Travailler au CNRS CNRS en région Français English Portail Emploi Accueil Présentation Toutes les offres Recherche simple Recherche avancée Bassins d'emploi Aide Aide à l'utilisation du site Nous contacter Nous suivre Flux RSS des offres Notre page Facebook Notre compte Twitter Portail > Offres > Offre UMR6290-HELBOU-002 - Assistant-ingénieur en biologie cellulaire (H/F) Assistant-ingénieur en biologie cellulaire (H/F) Date Limite Candidature : mercredi 17 avril 2024 Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler Informations générales Intitulé de l'offre : Assistant-ingénieur en biologie cellulaire (H/F) Référence : UMR6290-HELBOU-002 Nombre de Postes : 1 Lieu de travail : RENNES Date de publication : mercredi 27 mars 2024 Type de contrat : CDD Technique/Administratif Durée du contrat : 24 mois Date d'embauche prévue : 21 mai 2024 Quotité de travail : Temps complet Rémunération : 2127 euros de salaire brut mensuel Niveau d'études souhaité : Niveau 5 - (Bac 2) Expérience souhaitée : 1 à 4 années BAP : Sciences du vivant, de la terre et de l'environnement Emploi type : Assistant-e ingénieur-e en biologie, sciences de la vie et de la terre Missions L’assistant(e)-ingénieur(e) sera recruté(e) à l’Institut de Génétique et de Développement de Rennes (IGDR), France (https://igdr.univ-rennes.fr), au sein de l’équipe CeDRE, dans le cadre d’un projet financé par l’ANR. L’ assistant(e)-ingénieur(e) sera sous la direction du Dr. Hélène Bouvrais, CRCN CNRS et il/elle travaillera sur l’étude du rôle régulateur de la rigidité des microtubules dans la division cellulaire. Ainsi, il/elle soutiendra les travaux réalisés jusque-là chez le nématode par des expériences sur les cellules humaines. L’objectif scientifique sera donc de révéler les défauts de division (positionnement du fuseau, ségrégation des chromosomes) lors de perturbations de protéines connues pour réguler la rigidité de flexion des microtubules. En particulier, l’ assistant(e)-ingénieur(e) débutera cette étude dans le contexte de cellules humaines cancéreuses présentant une dérégulation d’expression des protéines d’intéret. Par conséquent, l’objectif technique sera de générer les lignées cellulaires nécessaires à l'étude et de les imager à l’aide d’un microscope autonome pour s’affranchir de l’étape de synchronisation des cellules. Enfin, l’ assistant(e)-ingénieur(e) consacrera une part de son temps en appui des expériences chez le nématode C. elegans. Activités - Maintenance de lignées cellulaires humaines et de lignées du nématode en culture, ainsi que leurs commande, réception, entretien et congélation. - Génération de lignées humaines avec marquages fluorescents des structures d’intérêt (par transfection transitoire en particulier) ; purification et manipulations simples des constructions correspondantes ; croisement de lignées du nématode. - Validation de lignées par approches de séquençage et de biologie moléculaire. - Réalisation de perturbations génétiques (par ex. ARNi, surexpression). - Réalisation d’acquisitions de films et d’images de divisions cellulaires par microscopie de fluorescence. - Participation à la traçabilité et à la transmission/communication des données et des protocoles expérimentaux à l’ensemble des membres de l’équipe. - Mise en oeuvre des règles de sécurité et des bonnes pratiques de laboratoire, et contribution à former à celles-ci les étudiants en stage ou en thèse dans l’équipe ; se tenir informé(e) de leurs évolutions. - Collecter, consigner et analyser des données (en particulier avec l’utilisation d’outils logiciels développés dans l’équipe, après y avoir été formé par l’équipe); mettre en forme et présenter les résultats ; - Suivre les évolutions techniques et la bibliographie relatives à ses travaux. Compétences - Avoir de solides compétences théoriques et pratiques en techniques de culture cellulaire et de génération de lignées humaines avec expression de marquages fluorescents. - Avoir de l’expérience en biologie moléculaire et cellulaire, en particulier concernant les transfections de lignées cellulaires et les perturbations génétiques par ARN interférant. - Avoir une expérience avérée en microscopie de fluorescence. - Être capable de travailler de manière collaborative au sein d'une équipe de recherche ; transmettre des savoir-faire techniques ; rédiger des procédures techniques et des notices d'utilisation. - Avoir de solides compétences en matière d'organisation et de communication, y compris la capacité de s'exprimer en anglais. - Avoir une maitrise des règles d’hygiène et sécurité relatives à l’activité. - Avoir des connaissances de base en informatique et outils bureautiques. - Une expérience préalable dans l’étude de la division cellulaire ou des microtubules sera considérée de manière très favorable sans être obligatoire. - Des expériences en analyses d’images et de données, et d’utilisation du modèle du nématode seront vues favorablement sans être obligatoires. - Avoir de l’intérêt pour la biophysique et les approches interdisciplinaires sera considéré favorablement. Contexte de travail L'IGDR est un institut dynamique, avec 15 équipes comprenant environ 180 personnes (incluant 36 chercheurs, 26 enseignants-chercheurs, 53 ingénieurs, assistant-ingénieurs et techniciens, 8 post-doctorants, 29 doctorants, et des apprentis ou stagiaires). Les membres de l’institut viennent d’un contexte international (une quinzaine de nationalités différentes représentées). La recherche à l'IGDR couvre un large éventail de de disciplines, incluant la biologie moléculaire, la biologie cellulaire, la biologie du développement, la génétique, la génomique, la bioinformatique, la microbiologie, la biologie structurale, l'immunologie, la microscopie de pointe, l'épigénétique, la chimie, la biologie du cancer et la biophysique. Pour réaliser ses travaux de recherche, l’institut utilise différents systèmes modèles (Drosophila melanogaster, Caenorhabditis elegans, Xenopus, souris, cellules humaines) et possède des plateaux techniques et services communs (par ex. séquençages, culture cellulaire avec salles L2, Fablab, Production de protéines, Q PCR). Ainsi, l’ assistant(e)-ingénieur(e) recruté(e) bénéficiera de cet environnement et des expériences des différentes équipes de l’institut dans ces domaines (par ex. pour transfecter les cellules). De plus, l’institut encourage fortement les approches interdisciplinaires, en particulier à l'interface entre la physique et la biologie. Enfin, l'institut bénéficie d'équipements de pointe au sein de la structure fédérative Biosit, notamment une plateforme de microscopie (Microscopy Rennes Imaging Center, MRic, https://microscopie.univ-rennes1.fr/). L'équipe CeDRE est actuellement composée de 9 personnes (2 chercheurs CNRS, 1 ingénieur de recherche CNRS en bio-informatique, 2 assistant-ingénieurs biologistes (avec 50% et 80% d’activités pour l’équipe), 3 doctorants, 1 apprenti) et elle accueille régulièrement des stagiaires. La recherche dans l’équipe se concentre sur la robustesse de la division cellulaire par des approches de microscopie de fluorescence et de biophysique quantitatives, en utilisant l’organisme modèle du nématode Caernorhabditis elegans (par ex. Bouvrais et al., 2021, EMBO report). Le développement actuel d’un microscope automatisé nous permet de transférer nos études sur des lignées cellulaires humaines en culture sans synchronisation, qui est une condition nécessaire à l’étude de la robustesse de la division (https://france-bioimaging.org/announcement/news-from-nodes/roboscope/). L’ assistant(e)-ingénieur(e) sera formé(e) par l’équipe aux différents outils d’analyse (par ex. suivi des pôles du fuseau), à la culture de C. elegans et à l’utilisation du microscope autonome. Il/elle trouvera aussi une aide à la culture cellulaire via le plateau technique de l’IGDR et à la microscopie de fluorescence par les ingénieurs de la plateforme Mric. L’assistant(e)-ingénieur(e) sera encadré(e) et accompagné(e) par la responsable du projet pour l’analyse de ses résultats et la planification de son travail. Rennes est la capitale de la Bretagne (nord-ouest de la France), avec un accès facile et direct à Paris (1,5 heure de train). Sa riche tradition d'événements culturels, musicaux et artistiques, ainsi que sa proximité avec la côte, en font une ville très accueillante et agréable à vivre. Contraintes et risques Risques normaux liés aux produits chimiques et agents biologiques. Informations complémentaires Les candidats intéressés doivent fournir: (1) un CV présentant en particulier leurs formations et leurs expériences en recherche, et (2) une lettre de motivation décrivant l'intérêt pour le projet et l'adéquation au poste. Des lettres de recommandation peuvent être fournies, cela étant optionel. Logo Republique Française et CNRS Aide Plan du site Nous contacter Mentions Légales CGU Donnees Personnelles Cookies Français English Logo HRS4R
Please click here, if the job didn't load correctly.







Please wait. You are being redirected to the job in 3 seconds.